8
MAO

par Auray le dim. 21 févr. 2021 Staff

Un mystère peut en cacher un autre

Un nouveau personnage a fait son apparition dans le tome précédent, un certain Kuchinawa. Issu du passé de Mao, on se demande comment celui-ci a survécu malgré les siècles de vie. Ce qui est épatant ici, c'est que vous n'aurez pas du tout la réponse à ce mystère pour le moment. On y retrouvera pourtant de nouveau notre homme à la fin du livre !

En fait, j'ai plutôt aimé ce non-évènement. J'adore être tenu de la sorte. On peut dire que Rumiko Takashi maîtrise vraiment son sujet. On ne s'ennuie pas une seule minute ! On passe d'une bataille contre des humains transformés en grenouilles à un autre combat, tout aussi immersif. Et, ce sera encore un des nombreux éléments du passé qui revient dans la tête de nos héros, et on dirait vraiment une créature semblant sortir tout droit du monde de Ponyo sur la falaise d'Hayao Miyazaki. C'est vraiment magnifique et magique à ce moment-là!

Pourtant, c'est le feu d'artifice final qui nous révèle toute l'arrière goût de ce manga ce qui en fait une saveur si unique en son genre. En fait, le dernier combat s'effectue avec une arme spécifique : la fameuse lance que Byoki avait dans son corps. Une épreuve de plus qui met à rude épreuve nos héros.... pour la dernière fois? Dans tous les cas Mao et Nanoka se retrouveront liés à jamais... Et on sait enfin qui est derrière tous ces évènements dans les dernières pages !

Pour conclure, malgré un tome plus centré sur l'action, on oublie jamais pour autant l'écriture, avec cette maîtrise incroyable du scénario des plus grands mangakas. De plus, le dessin est d'une qualité indéniable. On va à l'essentiel dans les esquisses, on sent la rage des batailles dans des immenses cases, la sueur sort de l'encre, et, enfin, la fable respire de plus belle. Mao est une série parfaite, que l'on soit fan du travail de la grande Rumiko Takashi ou non.

En bref

« Mao ! Je brûle d'impatience de te revoir. »

8
MAO
Positif

Un scénario qui ne se perd jamais malgré les multiples ramifications

Un dessin sans failles

Plus on lit Mao, plus on est épaté !

Negatif

Une série qui demande de la patience, mais qui la récompense toujours !

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (450)
Partager :
Commentaires sur cette critique (2)
  • Bon et bien Glénat a exaucé ma prière :)
    Le tome 1 est prévu en juillet

  • Aucune news concernant une date de sortie en France ? Vu les rééditions actuelles de Rumiko Takahashi ça pourrait être une bonne idée de proposer ce titre.

Laissez un commentaire