Chronique : Stravaganza - La Reine au Casque de Fer 2

Après un premier tome qui nous offrait seulement un petit aperçu des personnages et du monde dans lequel ils évoluent sans réellement tenter de nous captiver, on entame la lecture sans vraiment en attendre grande chose… et c’est un tort !

Sans faire de lien avec la fin du premier tome (difficile de le faire en même temps !), on bascule rapidement dans ce qu’on pouvait attendre de ce manga dès le premier tome. Les Wumba (les espèces de singes géants très poilus) passent à l’attaque et c’est du sérieux ! Ils massacrent tout et tout le monde sur leur passage.


© 2013 Akihito Tomi


Alors que la ville de Mitera, la capitale d’Auroria, est attaquée, la reine va devoir prendre ses responsabilités et regarder les choses en face : ils ne font pas le poids face à ces créatures qui les surpassent à tous les niveaux. Elle va alors tenter de rallier à sa cause un peuple qui pourrait rivaliser avec les Wumba et sauver le royaume.

Quel changement radical avec le premier tome ! J’en étais venu à penser que ce deuxième tome n’apporterait rien de plus et je ne m’attendais pas à ce que le récit prenne ce virage. Même tout ceci est un peu brutal et maladroit à mon sens, on est content que l’auteur tente de nous proposer un vrai scénario. Le déroulement de celui-ci est d’ailleurs plutôt bien pensé et réaliste au niveau de la réaction et de la réflexion des personnages qui doivent prendre les bonnes décisions.

La seconde partie du tome est clairement la plus intéressante puisqu’on découvre un nouveau peuple et leur environnement. Ce passage “aventure” est très plaisant et mis en valeur grâce aux très beaux dessins de l’auteur. On retrouve encore l’humour du premier tome mais ici, tout est mieux dosé et d’un coup cela passe beaucoup mieux ! On pourra encore reprocher le côté “superficiel” des personnages mais on n’y pense pas trop tant ce tome est bien rythmé et bien plus passionnant que le premier.

Commentaires (0)