9
Une Touche de Bleu

par Sachiko-chi le lun. 22 févr. 2021 Staff

Sourire est le plus beau des pansements

En ce début d’année 2021, Glénat édition lance une nouvelle collection Shojo+, qui a pour but de mettre en avant des titres qui permettent de porter un nouveau regard sur le shojo. Il est vrai que ce genre fait couler de l’encre avec des avis de plus en plus mitigé. La demande est réelle, et les attentes changent, des titres un peu plus matures, avec des personnages moins niais, et c’est ce que Glénat nous propose ici avec trois nouveaux titres.

Pour ma part, j’ai découvert cette nouvelle collection avec ce titre Une touche de bleu, qui juste en voyant la couverture m’a beaucoup plu. Le résumé n’a fait que me conforter dans le choix de découvrir cette nouvelle collection et j’ai vraiment beaucoup aimé, je dirai même que l'on est sur un coup de coeur !

On rencontre une lycéenne du nom de Ruriko, qui est tout ce qui a de plus banal, sauf une particularité physique. Elle a une tache bleue sur le visage, elle semble l'avoir totalement acceptée. C'est un personnage qui est rayonnant (son professeur se fera la même remarque), qui semble avoir confiance en soi, elle sourit tout le temps à ses camarades. De par sa famille elle est très bien entourée, aucun signe de rejet, et c'est répété que c'est une jolie fille. Le tableau est vraiment parfait, elle a tout pour être épanouie, et bien entourée.

Malheureusement, tout n'est pas rose (dommage que l'expression ne soit pas "tout n'est pas bleu"), ce n'est qu'une façade... on sent qu'il y a une partie d'elle qui s'est résignée à accepter cette particularité physique. Mais y en a une autre qui est plus fragile, et qui n'est pas guérit de cette différence... et ce mur qui a été bien bâti pour se protéger des autres, et d'un certain Tomoya, est brisé par un professeur. Ce professeur en question semble être déstabilisé par sa tâche, et même faire une fixette ! Mais on se rend compte très vite que ce n'est pas voulu, ou du moins en parti, il a un handicap qui lui empêche de discerner les visages, donc il s'appuie sur des éléments physiques pour reconnaître ses élèves. Mais cette maladie personne ne le sait, seulement Ruriko va le découvrir parce qu'elle va mettre son professeur au pied du mur et lui demander de s'expliquer.

Ces deux personnages sont très attachants ! On les découvre doucement mais sûrement, et la mangaka pose rapidement leur histoire. Dès ce premier tome, on est plongé dans leur passé respectif et on découvre ce qu'ils ont vécu chacun de leur côté. Les brimades, les moqueries, les mises de côté, l'incompréhension des enfants mais aussi la souffrance qu'ont pu ressentir nos protagonistes face à tous ces obstacles. Et ce qui est très bien avec ce manga c'est qu'ils ne s’apitoient pas sur leur sort, ils ont toujours leurs blessures du passé mais ils composent avec. Bien évidemment, ils n'oublient pas, et on découvre petit à petit leur côté sombre, ce qui est fragile, et ce qui peut les rendre instables émotionnellement. On n'est pas dans du graveleux, mais y a juste ce qu'il faut pour nous rappeler que ce sont des êtres humains avec leurs faiblesses et que parfois un seul mot peut rouvrir de vieilles blessures...

Ce sont des personnages très touchants et très francs ! J'ai adoré ! Ils disent ce qu'il y a à dire, ils ne tournent pas en rond pour faire comprendre les choses, et ça fait du bien à la narration, on avance. Comme avec le personnage de Tomoya, on comprend le traumatisme, et qu'il en est réduit à une simple nuisance, mais je ne vais pas trop en dire pour vous laisser découvrir tout ça.

On a d'autres personnages qui nous sont présentés dès ce premier tome, une autre professeure qui semble avoir des vus sur notre professeur au handicap, je ne suis pas certaine de la direction que va prendre cette histoire pour le coup !
Mais on a aussi la meilleure amie de Ruriko, qui est très drôle, elle semble un peu décalée de ce qui se passe, elle semble vivre dans son monde, tout en gardant un pied bien au sol pour être un soutien pour sa meilleure amie. On en découvre un peu plus sur leur rencontre aussi, je pense que ce centre sera une aventure très émouvante, et j'espère qu'il reviendra par la suite.

En bref

Un premier tome coup de cœur pour ma part, avec de super personnages, pour lesquels on ressent les difficultés mais qui ne se laissent pas abattre. De jolis messages, s'accepter est important, mais on peut toujours avoir ses moments de faiblesse. Et puis, un franc parler est présent et ça ajoute beaucoup à l'histoire ! C'est un titre que je ne peux que vous conseiller !

9
Une Touche de Bleu
Positif

Un dessin très agréable

Des personnages touchants

Mise en avant de leurs faiblesses et de leurs forces

Une histoire qui semble bien construite

Un franc parler et on ne tourne pas autour du pot

De jolis messages sont passés

Negatif

Pas assez de pages pour les suivre dans ce premier tome...

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (87)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire